Explorer toujours +

9 films tournés en Alsace, dans les Vosges ou en Forêt-Noire

Parce que c’est toujours rigolo de voir des lieux familiers au cinéma et qu’on est tous bloqué dans nos apparts, voici une sélection de films à regarder dans ton canap’, pour te rappeler la beauté du monde extérieur 😉
Bon confinement !

Charlie et la Chocolaterie (2005), tourné à Gengenbach

Je commence avec le film le plus connu, qui est aussi le plus surprenant !
Une scène au début de Charlie et la Chocolaterie a été tournée à quelques kilomètres de Strasbourg, dans une jolie cité viticole sur les contre-forts de la Foret-Noire.

L’histoire place la scène à Düsseldorf, mais c’est à Gengenbach que Tim Burton a posé ses caméras.

Charlie Chocolaterie Gengenbach

Tu remarqueras d’ailleurs que l’architecture est très proche de ce qu’on retrouve en Alsace : les maisons à pan de bois sont très communes dans le Rhin Supérieur, un espace qui s’étend de Bâle à Karlsruhe, qui englobe l’Alsace et le Pays de Bade.

Par contre, le cliché du gros allemand mangeant de la charcuterie à longueur de journée, ce n’est pas trop sympa pour la région la plus viticole et gastronomique d’Allemagne, qu’est le Pays de Bade 😂

Synopsis
Issu d’une famille modeste, le jeune Charlie doit travailler pour aider les siens et doit économiser chaque penny durement gagné. Friand de sucreries, il décide de participer à un concours organisé par l’intimidant Willy Wonka, à la tête de la chocolaterie de la ville. Celui ou celle qui trouvera l’un des cinq tickets d’or que Willy a dissimulé dans les barres de chocolat de sa fabrique remportera l’équivalent d’une vie de sucreries !

La fiche du film (Allociné)

Sherlock Holmes (2011), à Strasbourg

On retourne sur la rive gauche du Rhin, à Strasbourg : voici Sherlock Holmes 2, dont la scène d’intro se passe à Strasbourg, à la fin du XIXè siècle.

La ville est à l’époque intégrée à l’Empire Allemand et est le théâtre d’un terrible attentat, Place de la Cathédrale.
Le tournage s’est tenu il y a 9 ans, il avait beaucoup marqué les Strasbourgeois par son ampleur et la minutie des détails, pour une seule séquence dans le film.

Un tournage qui avait mobilisé 450 personnes, dont de nombreux locaux pour de la figuration.

Synopsis
Sherlock Holmes et le docteur John Watson, son fidèle ami et associé de longue date, doivent unir leurs forces pour arrêter le professeur Moriarty. Le détective a, en effet, la preuve quece professeur de sciences aussi dangereux qu’imprévisible est, en effet, lié à de nombreuxattentats perpétrés dans le monde entier.

La fiche du film (Allociné)

La Grande illusion (1937), tourné dans toute l’Alsace

Difficile de parler des films tournés en Alsace, sans parler de La Grande Illusion de Jean Renoir, tourné quasi intégralement dans la région.

Synopsis
Première Guerre mondiale. Deux soldats français sont faits prisonniers par le commandant von Rauffenstein, un Allemand raffiné et respectueux. Conduits dans un camp de prisonniers, ils aident leurs compagnons de chambrée à creuser un tunnel secret. Mais à la veille de leur évasion, les détenus sont transférés. Ils sont finalement emmenés dans une forteresse de haute sécurité dirigée par von Rauffenstein. Celui ci traite les prisonniers avec courtoisie, se liant même d’amitié avec Boeldieu.

C’est un peu prison break avant l’heure, mais si tu découvres ce film, sache qu’il a marqué et influencé toute une génération !
Dans la bande annonce ci-dessous, tu pourras notamment reconnaître le Haut-Kœnigsbourg, ou encore Neuf-Brisach (les scènes de Caserne).

La fiche du film (Allociné)

Indigènes (2006), tourné en Alsace et dans les Vosges

La région inspire régulièrement pour des films de guerre, se déroulant durant la Première ou la Seconde Guerre mondiale.

Synopsis
En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, quatre indigènes, soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique ont un parcours spécifique. Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassin, réputés pour leur courage, sont envoyés en première ligne. Argent, amour pour la France ou pour l’armée française, foi en la liberté et l’égalité, leurs motivations divergent pour un même combat, libérer la France, les armes à la main.

La fiche du film (Allociné)

Qu’Allah bénisse la France (2014), tourné à Strasbourg

Ce film réalisé par Abd Al Malik, retrace le parcours d’un enfant d’immigrés surdoué, élevé dans un quartier HLM de Strasbourg.

Synopsis
Enfant d’immigrés, Régis vit avec sa mère catholique et ses deux frères dans une cité de Strasbourg. Doué pour la littérature et la philosophie, il est encouragé par ses professeurs à poursuivre des études supérieures. Sa passion pour les mots et pour le rap le conduit à monter un groupe, Planète Rap, avec des amis. Cependant il faut de l’argent pour le faire vivre et il commence à se livrer à de petits trafics. Le jour il étudie, la nuit il deale.

Abd Al Malik est originaire de Strasbourg, c’est donc tout naturellement que son film se déroule dans les rues et quartiers de la cité rhénane.

La fiche du film (Allociné)

Les crevettes pailletées (2019), un grand saut dans la piscine d’Illzach

Direction les alentours de Muhouse, pour plonger dans la piscine d’Illzach, pour un film haut en couleurs !

Synopsis
Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff, vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner Les Crevettes Pailletées, une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition.

La fiche du film (Allociné)

Tous les soleils (2011), tourné à Strasbourg et à Schirmeck

Synopsis
Alessandro est un professeur italien de musique baroque qui vit à Strasbourg avec Irina, sa fille de 15 ans, en pleine crise, et son frère Crampone, un gentil fou anarchiste qui ne cesse de demander le statut de réfugié politique depuis que Berlusconi est au pouvoir.

Parfois, Alessandro a l’impression d’avoir deux adolescents à élever, alors qu’il ne se rend même pas compte qu’il est lui-même démuni face à l’existence. Voulant être un père modèle, il en a oublié de reconstruire sa vie amoureuse, d’autant plus qu’il est entouré d’une bande de copains dont la fantaisie burlesque l’empêche de se sentir seul. Mais au moment où sa fille découvre les premiers émois de l’amour, sans qu’il s’y attende, tout va basculer pour Alessandro…

La fiche du film (Allociné)

Les invincibles (2010), la série d’Arte tournée à Strasbourg

Synopsis
4 potes approchent la trentaine et se rendent compte qu’ils n’ont pas assez profité de leur vie. Ils font alors un pacte : larguer leur copine, repartir à zéro, pour profiter de la vie. Sauf que tout va (forcément) mal se passer.

La série complètement déjantée, qui met assez bien Strasbourg en lumière et nos habitudes de vie : vélo, apéro, dodo 🙂

La fiche du film (Allociné)

Perdrix (2019) et les beaux lacs vosgiens

Perdrix, c’est une comédie résumée ainsi par Télérama : « Un gendarme, une peste et une secte de naturistes révolutionnaires : voilà une comédie romantique qui renouvelle le genre. »

Le tout, dans de superbes décors vosgiens, où le film y est entièrement tourné. D’ailleurs, Perdrix a eu droit à une Caméra d’Or au Festival de Cannes 2019 !

Synopsis
Pierre Perdrix vit des jours agités depuis l’irruption dans son existence de l’insaisissable Juliette Webb. Comme une tornade, elle va semer le désir et le désordre dans son univers et celui de sa famille.

La fiche du film (Allociné)


Bonus : quand Colmar inspire le cinéma animé !

Au Japon, l’Alsace aussi apparaît dans les animés. C’est le cas du Studio Ghibli !

En novembre dernier, Sarah avait pu te parler des influences de Colmar sur Hayao Miyazaki, pour réaliser Le Château Ambulant sorti en 2005.

Ça peut aussi te plaire :  Quand le japonais Hayao Miyazaki s'inspire de Colmar !


La liste des films est encore longue comme le bras, j’ai souhaité te faire cette sélection pour de donner envie de découvrir les alentours, tout en restant chez toi et quelque soit ton style de film.

Si tu as d’autres films à conseiller, tu peux les ajouter en commentaires et je complèterai cet article au fur et à mesure.

Bon confinement 😉

Image de couverture : tournage de Scherlock Holmes à Strasbourg, photo par Frank Hinsberger

Fan d'OSS 117. Et habilement de Strasbourg, bien entendu <3

Écrire un commentaire