L'Histoire oubliée

Le sapin de Noël, tradition alsacienne depuis 1521

Il est le symbole méconnu du soft power alsacien (comme le Bretzel et la Stan Smith), le Sapin de Noël a vu sa première mention écrite en Alsace en 1521, il y a tout pile 500 ans ! Voici l’histoire d’une tradition devenue incontournable dans le monde entier.

Aux origines de Noël, une fête célébrant le retour à la lumière

Si aujourd’hui les fêtes de Noël sont associées aux cadeaux et aux repas gargantuesques, il faut savoir que cet événement tire son origine du cycle de la terre autour du soleil.

À cette période de l’année dans l’hémisphère nord, il fait nuit de plus en plus tôt, mais la tendance s’inverse à la fin du mois de décembre, après le solstice d’hiver.

Noël est une fête célébrant la renaissance de la lumière, lumière qui sera associée par les Chrétiens à la venue du Christ sur Terre.

Sapin de Noël à Sélestat

Le sapin de Noël, une tradition rhénane qui se démocratise au Moyen-Âge

Dès le Moyen-Âge, l’idée se répand d’utiliser des branches de sapins à Noël pour décorer les maisons à Noël.
Cet arbre, très présent dans le Rhin Supérieur (Alsace et Forêt-Noire) est un véritable symbole de résistance, lorsque les autres arbres perdent leurs feuilles à l’automne et que les nuits s’allongent.

Petit à petit, la tradition prend de l’ampleur, au point que des sapins entiers sont installés sur les places de villages. Plus tard, les habitants coupent non plus de simples branches, mais de jeunes sapins pour venir arborer leurs maisons, ce qui posera problème puisque les villes feront face à un nombre croissant de découpe sauvage en pleine forêt.

Noël à Sélestat

On ignore la date précise de la démocratisation de cette tradition, mais ce dont on est sûr, c’est que les premières traces écrites se trouvent en Alsace :

  • En 1492, le livre des comptes de l’Œuvre Notre-Dame à Strasbourg fait état de l’achat de 9 sapins pour ses 9 paroisses, afin de fêter la Nouvelle Année.
    À cette époque, la tradition du sapin se répand dans les places publiques et les églises.
  • En 1521, un manuscrit de la ville de Sélestat (au sud de Strasbourg) fait état de la nécessaire surveillance des forêts, pour limiter la découpe sauvage par les habitants, souhaitant les accrocher dans leur logement.
    Ce manuscrit devient la 1ère mention écrite d’une tradition du sapin de Noël.
  • En 1600 enfin, il est fait mention – toujours à Sélestat – de décorations pour habiller le sapin, décorations qui évolueront au fil du temps.

Bien que le sapin soit le symbole de Noël depuis de nombreux siècles dans le Rhin Supérieur, 1521 est l’année retenue comme la 1ère mention écrite d’une tradition du sapin de Noël chez les habitants, tradition qui fête ses 500 ans cette année à Sélestat, en Alsace.

Le manuscrit est d’ailleurs exposé tous les ans en décembre, à la bibliothèque Humaniste de Sélestat.

Mention 1521 à Sélestat ©Ville de Sélestat
Manuscrit de 1521, mentionnant la tradition du sapin de Noël à Sélestat – © Ville de Sélestat

La décoration du sapin de Noël, évolue au fil du temps

Mais le sapin du Moyen-Âge est loin de ressembler à celui que l’on connaît aujourd’hui.

Au départ, on accroche simplement des pommes à l’arbre de Noël et celui-ci est suspendu au plafond, pour éviter que les rongeurs ne viennent dévorer la déco.

Plus tard, à la fin du 16è siècle, on y ajoute des hosties. Avec la pomme, la décoration vient rappeler le symbole biblique du péché originel d’Adam et d’Eve et l’hostie, appelée oublie, représente la rédemption apportée par le sacrifice de Jésus.

Ça peut aussi te plaire :  J'ai testé Nutchel, le premier village forestier de France

Sapin de Noël à Sélestat

Mais cette période voit aussi l’arrivée du protestantisme dans le Rhin Supérieur, qui permettra de faire évoluer la décoration. Des papillotes en forme de fleurs viennent s’ajouter au 17è siècle.

Plus tard (18è et 19è siècles) les références chrétiennes commencent à s’estomper : les pommes sont remplacées par des friandises et les hosties, par les bredeles (les fameux petits gâteaux alsaciens, qu’on mange à Noël).

Au milieu du 19è siècle, une grand sécheresse frappe le nord de l’Alsace, privant les habitants de pommes pour décorer leur arbre de Noël. Un artisan verrier local eut alors l’idée de souffler des boules de verre pour remplacer les pommes … les boules de Noël venaient ainsi de naître !

« Tel un Lustre » boules de Noël de Meisenthal exposées à Sélestat ©Ville de Sélestat
« Tel un Lustre » boules de Noël de Meisenthal exposées à Sélestat – ©Ville de Sélestat

La tradition du sapin s’exporte, avec les vagues migratoires alsaciennes

À la fin du 19è siècle, la tradition du sapin de Noël est bien installée en Alsace.
Et ce sont les différentes guerres, qui participeront à l’exportation de cette tradition.

En 1870 éclate la guerre franco-prusienne, l’Alsace est détachée de la France et devient un Land Allemand.
Certaines familles quittent l’Alsace pour la France, d’autres navigueront jusqu’aux États-Unis.

C’est ainsi que la tradition gagna peu à peu le reste de l’Europe et les États-Unis, avant de se démocratiser partout dans le monde.

Arbre de Noël dans un dispensaire lors de la guerre franco-allemande de 1870.
Arbre de Noël dans un dispensaire lors de la guerre franco-allemande de 1870.

1521 – 2021, un Noël de festivités à Sélestat

Après être partie à la conquête du monde, notre tradition du sapin de Noël fête cette année ses 500 ans !

Et c’est tout naturellement à Sélestat que se tiennent les festivités de ce demi-siècle, du 26 novembre au 31 décembre.

Noël à Sélestat

  • Vendredi 26 novembre à 17h, lancement du Marché de Noël et des festivités du 500è anniversaire avec un spectacle nocturne de 45 minutes
    Square Ehm, Sélestat
  • Tout au long du marché de Noël (du 26 novembre au 31 décembre), l’exposition « L’histoire de l’arbre de Noël » se visite gratuitement dans l’église Saint-Georges
    Plus d’infos
  • La création « Tel un lustre », est une suspension en boules de Noël de Meisenthal à voir dans l’église Sainte-Foy
    Plus d’infos
  • Le marché de Noël sera réparti sur 4 places de la ville, du 26 novembre au 31 décembre
    Plus d’infos
  • Un Escape Game sera proposé dans les rues de Sélestat les 27 novembre et 4-5, 11-12, 18-19, 21-22-23, 28-29, 30 décembre
    Plus d’infos à venir

Noël à Sélestat


Sélestat, à 20 minutes de Strasbourg

Pour se rendre à Sélestat, la solution la plus pratique est le train : de 6h à 23h, au moins 1 train / heure circule sur cette ligne entre Strasbourg et Mulhouse.
Certains trains régionaux vont même jusqu’à 200km/h, ce qui permet d’effectuer le trajet en 20 minutes depuis Strasbourg ou en 10 minutes depuis Colmar.

  • Le weekend, la carte Primo ou Presto permet de bénéficier de 70% de remise sur le prix du billet TER
  • Le weekend également, le tarif Alsa+ Groupe permet de voyager pour 24€20 sur les trams, trains TER et bus de tout le Bas-Rhin jusqu’à 5 personnes (39€10 pour toute l’Alsace, permettant ainsi de combiner par la visite du Marché de Noël de Colmar)

Fan d'OSS 117. Et habilement de Strasbourg, bien entendu <3

Écrire un commentaire