Aujourd’hui, je t’emmène à Mulhouse et dans un des lieux les plus caractéristiques de la ville actuellement : Motoco. Cet étrange mot pourrait presque être le motto de la ville, tellement il lui correspond parfaitement. Motoco est la contraction des premières lettres de chaque mot de “more to come”, qu’on peut traduire par « plus à venir ». Et en effet, ce lieu a toujours plus à nous offrir ! Suis-moi, je vais t’en dire un peu plus…

Motoco exterieur DMC Mulhouse
Motoco, un lieu insolite dans des anciens bâtiments de DMC

Ancien site DMC

DMC, ce sont trois lettres emblématiques de Mulhouse. Elles désignent la Dollfus-Mieg et Compagnie, une entreprise de textile créée à Mulhouse en 1746. La désindustrialisation étant passée par là, l’énorme site DMC (75 hectares en pleine ville, rien que ça…) est en pleine restructuration. 10 hectares ont été laissés libres par l’entreprise et un grand projet de restructuration a été lancé par la ville il y a quelques années. Le bâtiment 75 abrite, depuis 2014, l’étrange fourmilière qu’est Motoco.

C’est bien beau toutes ces explications, mais Motoco, c’est quoi exactement ?

Et bien, cher lecteur, je vais étancher ta soif de savoir : Motoco, c’est un lieu dédié à l’art, regroupant pas moins de 140 artistes, artisans et entrepreneurs issus de domaines aussi variés que la photographie, la robotique, le design, la musique, et bien d’autres. Tout ça dans un esprit international, puisque de nombreuses nationalités y sont représentées. C’est un lieu dans un endroit totalement insolite, adapté à la mise en œuvre de n’importe quelle forme d’expression artistique : bref, un lieu qui rend hommage à l’art et aux visages qui se cachent derrière les œuvres. 

Un lieu en pleine effervescence

Il y a quelques années, les ateliers étaient ouverts au public tous les premiers dimanches de chaque mois. C’était une belle manière de donner de la visibilité à cet endroit et à ces artistes. En ce premier dimanche d’avril, j’ai été quelque peu déçue de voir que les ateliers n’étaient plus accessibles librement. Si on est chanceux, on peut observer certains artistes à l’œuvre dehors.

De nombreux festivals et manifestations ont lieu dans ce lieu atypique qui bouge sans cesse et, que tu sois Mulhousien ou non, je te conseille vraiment d’y mettre les pieds. Les événements proposés sont divers et variés et tu trouveras forcément chaussure à ton pied !

Tu es curieux et tu veux t’y rendre au mois d’avril ? Voici ce qui t’attend :

MakerFight : Tu es fan de robots ? MakerFight est fait pour toi, puisque c’est un événement qui allie mécanique, électronique, programmation et… COMBAAATS ! Bon, outre des combats de robots, tu pourras également participer à des ateliers DIY (Do It Yourself) de Buzzwire, de Lego Minstorm, d’Arduino et Raspberry Pi. Bref, de quoi titiller ton esprit geek. La cinquième édition de cet événement aura lieu à Motoco le samedi 13 avril de 10h à 20h. Plus d’informations : ICIEntrée libre et gratuite

Bass Couture : Dans la nuit du 20 au 21 avril 2019, tu peux venir te déhancher au rythme du son éléctro à Motoco. L’événement Bass Couture y fête ses 4 ans de 22h à 6h. Au programme : Shonky (un des fondateurs du groupe Apollonia), Traumer et Ernesto Ayhasca. Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.

Ça peut aussi te plaire :  Les Journées de l'Architecture, jusqu'au 31 octobre dans le Rhin Supérieur

Motàmot : Du 26 au 28 avril 2019 se tiendra la première édition de ce tout nouveau festival. Son but ? Découvrir l’écriture sous toutes ses formes. De nombreuses animations seront ainsi proposées pour petits et grands. Je vous laisse découvrir le programme complet par ICI – Entrée libre et gratuite

Se rendre à Motoco :

  • Depuis la gare de Mulhouse-Ville, le plus simple est de prendre un autre train vers Mulhouse-Dornach (il y a des trains toutes les 30 minutes qui t’y emmèneront pour 2,70 euros aller simple, en seulement 3 minutes). Ensuite, dirige-toi vers Clemessy Eiffage et continue dans la rue de Thann jusqu’à voir les bâtiments DMC.
  • C’est facilement accessible à vélo. Le mieux étant de suivre exactement ce que te raconte ton GPS. Il y a quelques abris pour garer ta monture. Petit conseil : la cité ouvrière n’est pas très loin, donc n’hésite pas à y faire un tour !
  • Si tu viens en voiture, il très facile de se garer sur place.

Un article de

Photographe amatrice, fan d'anecdotes historiques et des tweets du Général de Gaulle.

Écrire un commentaire