Mulhouse & Bâle À boire À manger

“Chez ta mère” : comme à la maison à Motoco

Les artistes de Motoco n’ont pas fini de faire parler d’eux ! Leur inventivité est toujours au rendez-vous et, cette année, ils nous régalent avec une guinguette installée entre nature et friche industrielle. Il n’est pas trop tard pour régaler tes papilles et faire le plein de bon air ! Et si ta curiosité ne suffit pas, voici quelques raisons d’aller profiter de la guinguette avant qu’elle ne ferme, fin août.

Comme à la maison

Le nom de cette guinguette ? “Chez ta mère”. Autant dire que ça donne le ton d’entrée de jeu. Ici, tu es certain d’être bien accueilli.

Bucolique, ce lieu a tout pour plaire : de nombreuses tables et chaises dépareillées, des fauteuils et autres transats disposés à l’ombre des arbres ou des parasols, de quoi satisfaire ton estomac et ton gosier (je vous en parle juste après). Le cadre est surprenant et tout le mélange de bric et de broc est au final très harmonieux et donne un aspect accueillant à ce lieu si particulier qu’est la friche industrielle de DMC.

Guinguette Chez ta mère Motocoa

Tout cela, bien évidemment, dans une ambiance bon enfant : en tournant la tête d’un côté, on peut voir des gens danser au doux son des playlists remplies de grands classiques ou des disque-jockey présents pour l’occasion, selon les jours ; en la tournant de l’autre côté, une famille et un groupe de copains jouent à des jeux de société, mis à disposition des visiteurs de la guinguette.

Sur leur page Facebook, on peut même voir une petite vidéo avec, pour légende “Si tu viens avec ton cochonnet et tes bouboules, y’a de la place ! (Certains avec leur hamac, d’autres avec leur plaid, sens-toi comme à la maison, viens !)”.

 

A boire et à manger

Tu me diras peut-être “Bon, c’est bien beau tout ça, mais en général, chez ma mère il y a aussi à manger et à boire !”. Qu’à cela ne tienne, à la guinguette de Motoco aussi !

Lorsque nous y sommes allés, heureux hasard, c’était à chaque fois un dimanche. La guinguette propose alors un brunch complet. Nous avons pu tester deux formules différentes.

  • La première fois, un brunch 100% bio et 100% végétarien et 100% “Chez ta mère” :  fruits, légumes, le tout accompagné des délicieuses réalisations des biscuits de ta mère. Comme l’heure était tardive et que la chaleur tapait un peu fort, nous avons accompagné notre brunch d’un petit demi de bière. La carte propose en effet des bière comme du vin bio, ainsi que du soft. Le tout (sauf bière) pour 11,50€.
Ça peut aussi te plaire :  Balade à moto électrique sur la Route des Vins d'Alsace

Brunch Chez ta mère Motoco

  • Lors de notre deuxième escapade Chez ta mère, c’est le Bistrot Vagabond qui nous a régalé. Au programme de ce foodtruck, une assiette garnie de produits locaux et bio : oeuf au plat, lard fumé grillé, tomates, concombres, aubergines grillées, bargkass de la Ferme des Issues, viennoiseries de la boulangerie Au Pain de Vie, et, cerise sur le gâteau, le meilleur Carrot Cake maison que j’ai jamais mangé ! Tout cela accompagné d’une boissons chaude et d’une boisson froide. Le tout pour 15€.
Brunch Chez ta mère Motoco
Ici, c’est tellement comme à la maison qu’ils ont les mêmes assiettes que quand j’étais petite ! (Histoire véridique)

En dehors des brunchs du dimanche, les toqués, que ce soit les cuisiniers de Chez ta mère, ceux du Bistrot Vagabond ou d’autres, sauront ravir tes papilles en proposant d’autres mets et boissons. Ainsi, on sait d’ores et déjà que le foodtruck proposera des burgers ce samedi 15 août, à partir de 18h30.

Bref, vous l’aurez compris, ici c’est sans chichi mais avec la garanti de passer un excellent moment ! Merci, Motoco, de ne jamais nous décevoir et de respecter au pied de la lettre votre motto “More to come”.

Guinguette Chez ta mère Motoco

Quand et comment s’y rendre :

  • La guinguette “Chez ta mère” vous attend au 11 rue des Brodeuses, derrière le bâtiment 75, les jeudis et vendredis de 17h à 22h, le samedi de 14h à 22h et le dimanche de 11h à 18h. Attention, étant complètement en extérieur, elle est malheureusement fermée en cas de mauvais temps.
  • Depuis la gare de Mulhouse-Ville, le plus simple est de prendre un autre train vers Mulhouse-Dornach (il y a des trains toutes les 30 minutes qui t’y emmèneront pour 2,70 euros aller simple, en seulement 3 minutes). Ensuite, dirige-toi vers Clemessy Eiffage et continue dans la rue de Thann jusqu’à voir les bâtiments DMC.
  • C’est facilement accessible à vélo. Le mieux étant de suivre exactement ce que te raconte ton GPS. Il y a quelques abris pour garer ta monture. Petit conseil : la cité ouvrière n’est pas très loin, donc n’hésite pas à y faire un tour !
  • Si tu viens en voiture, il très facile de se garer sur place.

 

Photographe amatrice, fan d'anecdotes historiques et des tweets du Général de Gaulle.

Écrire un commentaire