Quatre semaines après l’éclipse de Lune et à quelques mois du 50enaire d’Apollo 11, la Lune refait parler d’elle à Strasbourg : un internaute a relevé le défi complexe de la photographier au couchant et avec la Cathédrale. Le résultat est top !

La super-Lune, le moment où la Lune est au plus proche de la Terre

Vous le savez peut-être (ou pas) : la Terre n’est pas au centre de l’Univers. Seule la Lune tourne autour de la Terre et encore … de manière pas tout à fait alignée du fait d’un jeu d’équilibre entre l’attraction de la Terre et du Soleil.
Notre astre préféré orbite donc entre 356 000 km (périgée) et 406 000 km (apogée) autour de la Terre. Cette différence lui permet d’apparaître tantôt légèrement plus grand, tantôt légèrement plus petit.

Ce 19 février, la Lune s’est retrouvée à un minimum 356 761 km de la Terre. Le phénomène se produit à chaque fois que la Lune effectue un tour autour de la Terre.

Cet événement influence les marées, qui sont légèrement plus fortes. Lorsque la périgée se produit lors d’une pleine Lune, il est alors question « Super Lune ». La Lune peut apparaître jusqu’à 15% plus grande et 30% plus brillante !

Périgée et Apogée
Périgée et Apogée © Nasa

 

« Peut apparaître» car concrètement, les photos de Lunes gigantesques que vous pouvez trouver sur les internets, sont réalisées avec des objectifs très puissants et généralement sur l’horizon pour permettre de jouer avec une illusion d’optique.

Illusion de PonzoOui, car la Lune qui apparaît énorme lors d’un lever ou d’un coucher … n’est qu’une illusion d’optique.

Un peu comme ces 2 barres jaunes de taille identique, dont celle plus proche de l’horizon semble plus grande. #notrecerveauestfou

Le cliché vraiment rare de la Lune alignée avec la Cathédrale, ou quand tout rentre à la perfection dans l’objectif

À Strasbourg, un astro-photographe de 24 ans a sauté sur l’occasion pour prendre son télescope, son appareil photo et grimper sur une tour lui permettant de capturer le coucher de super Lune, aligné avec Notre-Dame.

Ça peut aussi te plaire :  Mulhouse met de la fraîcheur dans ton été

En 2018, j’avais pu vous parler du Strasbourghenge, l’alignement du lever du soleil avec la Cathédrale.

Pour ce coucher de Lune, l’idée est la même : il faut trouver un point assez haut pour que l’astre s’aligne sur la flèche de la Cathédrale et de l’horizon au moment du coucher, ce qui permet de jouer avec la fameuse illusion d’optique. 
Autre détail … il faut aussi que cet horizon soit dégagé !

Pour réussir son coup, le photographe est monté sur une tour de 48 mètres ! Et comme la tour est sur un point fixe, il devait calculer à l’avance la position de la Lune, alignée avec la cathédrale. Il a ainsi pu réaliser sa série de clichés, assemblés ensuite sur un logiciel de post-production pour garantir une haute définition d’image.

En gardant à l’esprit qu’il faut un temps clair, dégagé et peu de vent pour un cliché net, on est vraiment sur un super travail de recherche et de patience.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nebuleuses & Cacao (@nebuleuses_et_cacao) le

Une précédente tentative, pour « s’entrainer »

L’astro-photographe n’en est pas à son coup d’essai. Il avait déjà pu réaliser sa « v1 » en novembre 2018, qui lui a permis de vérifier ses calculs et de se préparer pour son grand jour.

Sur son Instagram, il explique comment réaliser avec précision ce cliché de qualité, au cas où tu te sens l’âme de photographe 🙂

La prochaine super-Lune se produira le 19 mars 2019.
Alors avec ou sans appareil photo, lève les yeux au ciel, arrête toi quelques minutes sur ton parcours entre le boulot et ton chez toi, histoire de t’offrir une parenthèse et te rappeler que des gens ont marché là-haut un jour 🙂

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nebuleuses & Cacao (@nebuleuses_et_cacao) le

Un article de

Fan d'OSS 117. Et habilement de Strasbourg, bien entendu <3

Les commentaires seront bientôt disponibles