Strasbourg & alentours À découvrir

Une journée au vert à La Petite Pierre

Salut à toi, l’ami baroudeur ! Aujourd’hui, je t’emmène gambader du côté de La Petite Pierre,  charmant petit village de 630 âmes qui vaut le détour. Il a en effet tout pour plaire : de jolies façades fleuries, un château perché sur un rocher, des artistes foisonnants d’imagination, des restaurants, un festival Jazz… tout ça au beau milieu d’un écrin de verdure. Promis, tu y trouveras tout ce dont tu auras besoin pour te ressourcer un max au grand air des Vosges du Nord et ainsi découvrir une petite partie de la Vasgovie

Suis-moi !

Pourquoi La Petite Pierre

Située à 1h de route de Strasbourg, La Petite Pierre est le siège du Parc naturel régional des Vosges du Nord. Et comme tu peux t’en douter, ça signifie que la protection du patrimoine, qu’il soit naturel, culturel ou paysager est d’une importance capitale dans le coin. Ta curiosité sera donc rassasiée sur tous les plans, que tu décides de te limiter au village ou à élargir au pays de Hanau-La Petite Pierre (oui, c’est tellement chouette que c’est carrément un pays !). 

L’appel de la Nature

Panorama La Petite Pierre
Panorama de la vielle ville de La Petite Pierre – Photo d’Eric Wilhelmy

Tu aimes te promener dans les bois ? Ça tombe bien ! La Petite Pierre est le point de départ d’un sacré nombre de randonnées. Il y a en a pour tous les goûts : à pieds, à vélo, pour les grands sportifs, pour les marcheurs du dimanche, … Tu y trouveras forcément ton bonheur. 

Pour t’échauffer, je te conseille le sentier des remparts, d’une petite trentaine de minutes. Il te permettra de découvrir non seulement, comme son nom l’indique, les remparts de la vieille ville, mais également les citernes souterraines, qui, à l’époque, permettaient l’approvisionnement du village en eau même en cas de siège ! Malin !

Tu peux pousser un peu plus loin en passant par la Redoute, ces remparts que tu vois depuis le parking de l’Office de Tourisme. N’hésite pas à t’y aventurer et à continuer ton chemin pour découvrir ce que les locaux appellent l’Altenburg : tu passeras au milieu de petits jardins et tes pas t’amèneront au Jardin des Poètes, d’où tu pourras avoir une superbe vue sur la vieille ville, qu’on appelle le “Staedel”. Si tu es équipé en bonnes chaussures, tu peux continuer ton chemin et t’enfoncer dans la forêt jusqu’au Rocher du Corbeau, d’où tu auras une vue saisissante sur la Vasgovie.

Vue sur La Petite Pierre
Vue de la vieille ville depuis le Jardin des Poètes

L’appel de l’Histoire

[voix de Stéphane Bern : ON] La Petite Pierre fut le siège d’un comté et, comme tout siège de comté qui se respecte, le village est doté d’un château. La première mention du château dans les archives date de 1212. La Petite Pierre est donc un lieu chargé d’Histoire. [voix de Stéphane Bern : OFF]

La ville fortifiée a la particularité d’être construite sur un énorme rocher de 250 mètres de long et 80 mètres de large. Regarde bien les maisons autour de toi : la plupart datent du XVIIIème siècle, et, particularité de la région, les linteaux de portes sont en grès des Vosges.

Outre le château, si tu es un amateur d’Histoire, tu pourras étancher ta soif de culture au Musée du Sceau alsacien (unique en Europe !) ainsi qu’au Musée des Arts et Traditions populaires. On ne va pas se mentir : ces deux musées, tous deux gérés par la même association, sont poussiéreux et, vus de l’extérieur, ne donnent absolument pas envie. Mais je sais que tu es téméraire, alors prends ton courage à deux mains et pousse les portes de la Chapelle Saint-Louis (qui abrite le premier musée) et de l’ancien magasin aux poudres (où se situe le second), tu ne le regretteras pas ! Si tu es fan d’ambiance morbide, n’hésite surtout pas à demander aux bénévoles du Musée du Sceau alsacien de soulever l’énorme nappe qui couvre leur bureau : tu pourras alors y admirer un magnifique cercueil datant des années 1930. 

L’appel des Arts

La Petite Pierre est également un village où souffle un vent artistique prononcé : architecture, peinture, sculpture, musique, littérature, et bien plus ! Amoureux des Arts, tu seras servi.

Tout d’abord, merci beaucoup au photographe parvapétritien (c’est comme ça qu’on appelle les habitant de La Petite Pierre), Eric Wilhelmy, pour les photos aériennes de ce beau village. Vous pouvez retrouvez plus d’information sur ce qu’il fait ici et .

Panorama La Petite Pierre
Panorama de La Petite Pierre – Photo : Eric Wilhelmy

En descendant de la vieille ville vers le faubourg, une belle bâtisse située au 3 rue principale arrêtera peut-être ton regard : c’est la maison de Cléone, créatrice de mode, qui a transformé chaque pièce en véritable œuvre d’art. Les Strasbourgeois reconnaîtront sûrement l’empreinte de cette créatrice, qui tient boutique rue des Hallebardes.  

Un peu plus loin, entre la Mairie et la pharmacie, un petit passage t’emmènera à la Maison des Païens, maison de style Renaissance construite en 1534. Et tu sais quoi ? C’est la seule maison de ce type en Alsace ! Si tu pousses la porte d’entrée (et je te le conseille vivement), tu y trouveras les magnifiques réalisations de l’Atelier de la Forêt, une maroquinerie proposant sacs, ceintures, sous-mains, carnets, etc. 

Maison des Païens La Petite Pierre
La Maison des Païens, où se situe la boutique de L’Atelier de la Forêt

Au 37 rue principale, Denis Lavoyer t’accueille dans son Relais d’Art. Au programme : sculptures, peintures, bureau d’entomologiste et reconstitution d’une salle de classe du passé (peut-être un clin d’oeil à l’ancien métier de sa femme. Bonjour Madame Lavoyer !). 

Relais des Arts La Petite Pierre
Le Relais des Arts – Photo : giterelaisdesarts.com

Tu n’es pas encore rassasié ? J’ai gardé le meilleur pour la fin ! De la place du château à la Maison des Païens en passant par une plongée au cœur de la forêt de Vasgovie, ton âme de p’tit lutin musicien se réveillera au son du jazz et des musiques du monde. Gagnant de l’Hopl’Awards 2017 dans la catégorie « Événement culturel alsacien », le festival « Au Grès du Jazz » réveillera en toi des déhanchés jusqu’alors insoupçonnés, j’en suis certaine ! Une date à marquer dans ton calendrier : dû au contexte actuel, la prochaine édition aura lieu en août 2021. 

Dans un endroit pareil, pas étonnant que de nombreux artistes aient été inspirés. Ainsi, on retrouve mention de La Petite Pierre dans Poésie et Vérité  de Goethe, dans Mémoires d’une Européenne de Louise Weiss ou encore dans le poème Fièvre de La Petite-Pierre d’Alsace de René Char.

Ça peut aussi te plaire :  La Binchstub régale Strasbourg, avec ses Tartes Flambées de compèt'

Envie d’une pause gourmande

Je sais, je sais… Toutes ces découvertes ouvrent forcément l’appétit. Je vais te donner THE adresse à ne pas manquer pour manger divinement à La Petite Pierre. Note bien cette adresse dans ton carnet des “Choses à faire quand on aura de nouveau le droit de les faire” : il s’agit du restaurant Au Grès du Marché. La carte se renouvelle régulièrement, au grès de ce qu’Estelle et Frédéric, les propriétaires, trouvent chez les petits producteurs du coin. Que tu sois fin connaisseur de la gastronomie alsacienne ou non, tu trouveras forcément ton bonheur ici. 

En découvrir toujours plus

Toujours pas fatigué ? Et bien, qu’à cela ne tienne. Voici quelques idées à inscrire dans ton carnet des “Choses à faire quand on aura de nouveau le droit de les faire” : 

  • Tu peux aller découvrir le musée Lalique, à Wingen-sur-Moder : un très beau musée exposant les plus luxueuses pièces de la Maison Lalique.
  • Les maisons des Rochers, à Graufthal :  ce sont des maisons troglodytes, nichées dans le grès. Un détour que vous pourrez rendre encore plus agréable en mangeant au Vieux Moulin. Nul doute que Guillaume, le chef, saura vous régaler les papilles !
  • Le château de Lichtenberg, à… Lichtenberg, pour tous les amoureux de châteaux forts.

Comment se rendre à La Petite Pierre ?

Le charmant village de La Petite Pierre est entouré de 2 gares : Wingen-sur-Moder (8km à vol d’oiseau) et Saverne (13km à vol d’oiseau) et est relié respectivement par les sentiers de Grandes Randonnées GR532 (rectangle jaune) et GR53 (rectangle rouge).

Si tu es motivé, la montée depuis la Gare de Wingen-sur-Moder est assez douce et te permettra à pied de rejoindre La Petite Pierre en 3h environ. Une autre option peut se faire à vélo en 45 minutes à un rythme normal, par la route.

La randonnée est 100% balisée rectangle jaune et losange rouge. Je t’ai préparé l’itinéraire ci-dessous. Si tu lis cet article depuis Facebook et que la carte ne s’affiche pas, n’hésite pas à cliquer ici.
L’itinéraire rectangle jaune bifurque à droite, 500m avant le village historique. Il faut donc rester sur la rue principale et suivre le losange rouge / rectangle rouge jusqu’à la rue du Château, qui marque l’entrée du village historique.

Et si tu préfères laisser tes chaussures chez toi, sache que La Petite Pierre se trouve à environ 1h de Strasbourg en voiture (mais la rando c’est vraiment fun !).

Bonne visite au vert, à La Petite Pierre 🙂

Photographe amatrice, fan d'anecdotes historiques et des tweets du Général de Gaulle.

Écrire un commentaire