Strasbourg & alentours À découvrir

Les Portes Bonheur à Rosheim : à vélo en pleine nature

 

À Rosheim, une ancienne voie ferrée abandonnée qui reliait la carrière de pierres au réseau régional, vient d’être transformée en voie verte pour le plus grand bonheur des cyclistes, piétons et de tes mollets !

L’ancienne liaison ferroviaire, transformée en voie verte

« Les Portes Bonheur », on pourrait penser à un énième programme immobilier qui promet la douceur de vivre, mais il s’agit en réalité de belle et large piste cyclable qui démarre à 1km de la Gare TER de Rosheim, en Alsace.

Voie Verte Portes Bonheur Ottrott

À l’origine, une voie ferrée desservant la carrière de Saint-Nabor (fermée en 2002), dont une partie du tracé était même utilisé jusqu’en 1955 par le tramway suburbain de Strasbourg.

Les citadins et pèlerins s’y pressaient pour se rendre au pied du Mont Sainte-Odile, au cœur d’une belle nature. Dans ses meilleures années, la ligne voyait passer plus d’un million de voyageurs par an !
Il fallait tout de même 2h, pour faire les 35km de trajet et relier Strasbourg Les Halles, à Ottrott.

Tramway Strasbourg Ottrott affiche
Ancienne affiche pour la promotion du tramway du Piémont, qui rejoignait la voie ferrée à hauteur d’Ottrott.

11km d’un parcours artistique et patrimonial, au cœur d’une belle nature

Le départ se fait rue du Neuland à Rosheim, à tout pile 1km de la Gare TER de Rosheim (ligne Strasbourg – Molsheim – Sélestat). Il est donc très simple d’y accéder par le train.

La voie, très large, permet de partager la balade entre les piétons et les cyclistes. C’est d’ailleurs très agréable d’avoir autant de largeur : la cohabitation se fait parfaitement bien. Lors de ma balade, j’ai aussi bien croisé des groupes de randonneurs, que des cyclistes de route ou encore des vélos cargos.

Voie Verte Portes Bonheur Leonardsau

L’itinéraire se fait au cœur d’une belle nature, au rythme des lacés de la voie ferrée empruntant de douces montées et descentes. Parfois, le chemin croise des routes départementales, mais les intersections sont merveilleusement bien sécurisées.

Voie Verte Portes Bonheur Ottrott

Plus on s’éloigne de Rosheim et plus on s’enfonce dans la nature, avant de rejoindre la vigne, puis l’ancienne carrière à Saint-Nabor avec son belvédère comme point d’orgue.
La cerise sur le gâteau, ce sont les différents aménagements qui permettent de se reposer : bancs, cabanons ou tables pour pique-niquer avec arceaux pour déposer ses vélos.

Ça peut aussi te plaire :  La Vasgovie : le massif montagneux oublié

Voie Verte Portes Bonheur Pique Nique

Des aires pour réparer facilement son vélo en cas de pépin sont également disposées sur le parcours. J’ai même pu trouver une fontaine à eau … mais hors service. Probablement un effet collatéral du confinement : celle-ci est sans doute encore en mode “hiver” et désactivée pour éviter le gel.

Voie Verte Portes Bonheur air de réparation

Des aménagements spécifiques, pour un parcours insolite

Tout au long de la balade, des indices nous rappellent la fonction passée de cette voie. Dans les villes et villages traversés, un revêtement spécial pour laisser apparaître l’ancienne voie ferrée, sur quelques dizaines ou centaines de mètres.

Des panneaux informatifs permettent de comprendre les multiples fonctionnalités et objets volontairement laissés au bord de la voie ferrée comme des indices de son passé.

Voie Verte Portes Bonheur vignoble

Le parcours accueille aussi de nombreuses curiosités architecturales signées par le norvégien Reiulf Ramstad, qui donne à cette voie un caractère aussi bucolique qu’insolite.
Il est également possible de sortir des sentiers battus, pour découvrir le patrimoine entourant l’itinéraire. Une belle parenthèse nature à faire à vélo !

Voie Verte Portes Bonheur


Voie verte « Les Portes Bonheur » à Rosheim

L’itinéraire 100% accessible (même au poussette ou fauteuil roulant) est ouvert toute l’année aux cyclistes et piétons. Je n’ai pas pu savoir si son entretien est prévu même en hiver.

Ci-dessous, une carte de l’itinéraire depuis la Gare de Rosheim (la voie verte démarre 1km plus tard, après le Auchan).
Si tu lis l’article depuis Facebook, je t’invite à consulter la carte en cliquant ici.

La Gare de Rosheim est reliée par la ligne Strasbourg – Sélestat via Molsheim. Les trains qui y circulent ont un plancher bas, ce qui permet facilement d’y mettre son vélo (et c’est gratuit !)

Fan d'OSS 117. Et habilement de Strasbourg, bien entendu <3

Écrire un commentaire